Extrait d'un lit de rivière

" Extrait d’un lit de rivière " est un dispositif qui, par le biais d’un grand miroir incliné, montre à voir l’eau et les roches à la verticale.  Un bassin peu profond ( 25cm) de forme rectangulaire ( 4m/3m ) est positionné devant cette structure réfléchissante et sert de contenant à l’eau et aux roches noires. Ces dernières ponctuent la surface et leur positionnement parait naturel bien qu’il soit en réalité très mesuré. Les roches sont en effet placées avec le principe d’anamorphose, afin que nous ayons une sensation de perspective et de lointain lorsqu’elles sont regardées par le biais du miroir.

Par cette lecture à laquelle nous ne sommes pas habitués et par le cadrage exercé par les limites du miroir, une vision onirique  apparait à nos yeux: les pierres semblent en apesenteur et l’eau devient un ciel voluptueux.

Autour de ce réceptacle, une large zone en gravier blanc vient tapisser le sol. Un peu à la manière japonaise et à travers le prisme quasi muséal du dispositif, je propose au visiteur de s’arrêter devant ce reflet de la nature comme l’on s’arrêterait devant une grande estampe exposée au sein d’un musée. 

En fonction de la luminosité ambiante et en fonction de la texture que prend l’eau, la surface réfléchissante et son reflet se modifient. Les roches sombres se mèlent plus ou moins à leurs reflets et l’estampe que nous regardons se modifie sensiblement en fonction du temps.